Le livre

CTF3Ed« Ce livre explique la finance d’entreprise de façon très pédagogue et est dédié autant aux étudiants qu’aux financiers confirmés. Pour ma part, il m’a servi d’excellent support pour me remémorer beaucoup de sujets 10 ans après la fin de mes études.
Un livre vraiment rafraîchissant au milieu de beaucoup de gros pavés imbitables. »

(commentaire sur Amazon, octobre 2013). Pour commenter la 2ème édition, c’est ici.

Enfin une approche décomplexée de la finance… Issu de 20 années de pédagogie de Christophe Thibierge (professeur de finance à ESCP Europe, site thibierge.net ici), cet ouvrage vise à apprendre la gestion financière en décontraction, tout en restant rigoureux.

Tous les thèmes de la finance d’entreprise sont abordés : analyse financière, calculs sur les taux d’intérêts, choix d’investissement et politique de financement, évaluation d’entreprises, gestion de trésorerie, gestion de portefeuille et marchés boursiers.

Le texte est émaillé de calculs, de dialogues et d’encadrés expliquant le jargon, et chaque chapitre se clôture par un résumé en alexandrins. Comprendre toute la finance n’aura jamais été aussi agréable…

La 2ème édition a corrigé de menues typographies et ajouté quelques paragraphes et notes de bas de page (on notera l’arrivée des Vulcains et des Romuliens dans le bestiaire de l’ouvrage, dans une nouvelle partie sur les limites de la VAN), tout en restant fidèle à l’esprit synthétique de cet ouvrage – bientôt traduit en Klingon.

La 3ème édition a ajouté une annexe sur « Comment bâtir un prévisionnel, par exemple un plan d’affaire (business plan) pour une création d’entreprise ».

9 réactions à Le livre

  1. Semitela a écrit:

    Très bon livre de finance. Ca me change du pavé indigeste « Verminem ». Je l’ai emprunté à la médiathèque. Je pense que je vais l’acheter :/. Il y a quelques erreurs de formule notament lors de la première formule d’actualisation. Vous avez écris

    Valeur actuel = Valeur future x (1+ taux) [facteur] (nombre de périodes)

    Je penses qu’il faut diviser et non multiplier. D’ailleurs c’est la division que vous avez utiliser dans le cas pratique juste avant —– ‘Page 20 si je ne me trompe pas »

    • Admin a écrit:

      C’est exact, merci pour cette remarque : elle est déjà relevée dans l’erratum, et l’erreur est corrigée (ainsi que toutes celles de l’erratum) dans la réimpression sortie début septembre).
      Cordialement,
      CT

  2. JF a écrit:

    L’erreur mentionnée dans le commentaire ci-dessus existe toujours dans la 2ème édition (Vuibert) datant de novembre 2013 : voir page 58.

    Par ailleurs, j’apprécie énormément le côté didactique du livre pour les non initiés : présenter les concepts dans des conversations avant de passer aux maths permet mieux les appréhender pour les retenir.

    • CT a écrit:

      Argh, horreur !! L’erreur est en effet toujours présente malgré nos soins à la relecture 🙁
      Je crée tout de suite un fichier Erratum_2eme_edition. La virginité de cette édition n’aura duré que deux mois 🙁 Toutes mes excuses aux lecteurs…
      (et merci pour vos compliments)
      Cordialement,
      CT

      • CT a écrit:

        Re-bonjour,
        En fait, suite à un problème de version chez l’éditeur, j’ai constaté que cette erreur n’était pas la seule à réapparaître alors qu’elle avait été corrigée dans une précédente version. J’ai donc prévenu l’éditeur : en fait, toutes les erreurs corrigées dans la réimpression de septembre 2012 sont réapparues dans la deuxième édition (novembre 2013). J’ai donc modifié la page Erratum pour que vous disposiez de la liste à jour. L’éditeur est sincèrement désolé, et je suis sépulcralement mortifié.
        Cordialement,
        CT

  3. Credo a écrit:

    Merci Christophe pour ce bel ouvrage. Pratiquez-vs la finance quantitative?

    • CT a écrit:

      Bonjour Credo,
      merci pour vos compliments. Non, je ne pratique pas plus que nécessaire la finance quantitative, sauf parfois pour les besoin de ma recherche.
      Cordialement,
      Christophe Thibierge

  4. abelar1 a écrit:

    Bonjour,

    Je m’initie à peine et je rencontre un petit problème dans le premier chapitre de votre livre « Analyse financière: section Rentabilités ». Je n’arrive pas à comprendre comment vous avez obtenu un résultat d’exploitation à 68,6 pour l’année N-3 relatif au calcul de la rentabilité des capitaux engagés (ROCE), tout en sachant qu’il était de 74.0 dans l’analyse du compte de résultat au début page17. D’autre part je trouve votre livre très plaisant à lire et comprendre.

    Cordialement,

    • CT a écrit:

      Bonjour,
      merci pour votre vigilance. Cette erreur – car c’en est une – est due à une sombre histoire de fichier non mis à jour lors de la 2ème édition : des erreurs ont donc été réintroduites, et sont détaillées dans l’Erratum (dernier onglet à droite, tout en haut de la page). Merci pour vos compliments, et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions.
      Cordialement,
      Christophe Thibierge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *