Ebitda et mesures « non GAAP » : le paradoxe de la communication financière

Bertrand Louvet et Christophe Thibierge viennent de publier un article sur l’Ebitda dans la communication financière des sociétés du CAC 40 (rapports annuels 2015). L’étude est intéressante, dans la mesure où elle cerne – si l’on peut dire – un indicateur qui n’a pas de définition officielle, alors même qu’il est très souvent utilisé, notamment par les sociétés du CAC 40.

Il est amusant de constater que certaines sociétés du CAC 40 fondent la rémunération variable de leurs dirigeants sur (entre autres) la progression de l’Ebitda du groupe… alors même que leur rapport annuel n’indique pas la formule retenue pour cet indicateur 🙂

Comme le souligne cet article et la vidéo attachée (en anglais), dès que l’on quitte les mesures « officielles » ( = définies par les autorités de marché, ou par les normes comptables – GAAP) et qu’on entre dans des indicateurs « non GAAP », il importe de savoir comment les indicateurs sont calculés. Notamment quand il s’agit de communication financière.