Accueil

CTF3Ed

« Excellent livre. De loin, le meilleur. Bien meilleur que tout un tas de professeurs de finance et de bouquins de 500 pages. Si seulement j’avais eu un prof de finance comme lui ! »

(commentaire sur Amazon, janvier 2013). Pour commenter la 2ème édition, c’est ici. Pour commenter la 3ème édition, c’est là.

Bienvenue sur Comprendretoutelafinance.com, site Internet de support à l’ouvrage « Comprendre toute la finance » (3ème édition, publié chez Vuibert), écrit par Christophe Thibierge, professeur de finance à ESCP Europe.

Ce site contient

38 réactions à Accueil

  1. LEBON a écrit:

    Bientôt disponible dans iBook ou FnacBook ?

    • Admin a écrit:

      Bonjour,
      ce n’est pas prévu, mais nous sommes ouverts à toute idée. Il faudrait voir s’il y a une demande (nombreuse… 🙂 )
      Cordialement,
      CT

  2. Reshma a écrit:

    Il se pourrait bien que grâce a votre ouvrage je me sois découvert une passion pour la gestion financière !
    J’espère donc que de nombreux autres suivront cette voie d enseignement ludique et innovante

  3. SAQUET a écrit:

    Bonjour.
    Je vous remercie pour votre excellent ouvrage qui donne une âme à la finance. J’ai un parcours professionnel éloigné de cette matière mais ma passion pour les placements financiers a été revigorée par votre livre.
    Merci de nous faire profiter de prochaines publications.
    Cordialement.

    • CT a écrit:

      Bonjour,
      dans les placements financiers, n’oubliez l’idée d’efficience (chapitre 7), qui a valu à Eugène Fama (notamment) un tout récent prix Nobel… sans parler de la finance comportementale (dans le même chapitre 7).
      Si vous êtes intéressé par d’autres ouvrages, je peux vous recommander « Finance » (Pearson) et sur un registre plus spécialisé, un approfondissement du chapitre 1 de « comprendre toute la finance » : « Analyse financière » (Vuibert).
      Cordialement,
      CT

  4. OGER a écrit:

    Bonjour,

    Je pense qu’il y a une erreur sur la page 36 de votre livre (édition octobre 2013). En effet, le calcul du ROCE ne reprend pas les résultats d’exploitation de la page 17.

    Cordialement.

    Nadia

    • CT a écrit:

      Bonjour,
      en effet, merci pour votre vigilance. C’est d’autant plus rageant que cette erreur avait été corrigée dans la réédition de septembre 2012… et réapparaît en 2013 ! Je vais contacter immédiatement l’éditeur (problème de version de fichier ?). Pour info, la feuille de tableur téléchargeable pour ce chapitre contient les bons chiffres, sans décalage d’une année.
      Cordialement,
      CT

      • CT a écrit:

        J’ai donc prévenu l’éditeur : les erreurs corrigées dans la réimpression de septembre 2012 sont réapparues dans la deuxième édition (novembre 2013). J’ai donc modifié la page Erratum pour que vous disposiez de la liste à jour. L’éditeur est sincèrement désolé, et je suis sépulcralement mortifié.
        Cordialement,
        CT

  5. DAREINE a écrit:

    Bonjour
    j’ai également apprécié votre ouvrage qui est bien détaillé, ludique avec les commentaires et complet…
    une autre coquille, si je peux me permettre c’est page 37, dans votre formule c’est chiffre d’affaires et non chiffre d’exploitation…
    je continue à le lire et j’ai commandé analyse financière…
    une idée de prochain ouvrage, un livre d’exercices commentés, corrigés ce qui permettrait d’étudier des cas et d’avoir les réponses justes…
    l’idée serait de s’amuser à évaluer des entreprises, étudier des reprises, des axes d’amélioration, de développement…

    merci encore
    bonne continuation
    nicolas

    • CT a écrit:

      Bonjour Nicolas,
      merci pour votre vigilance, cette erreur avait été identifiée, corrigée… puis rajoutée à nouveau, comme indiqué dans ma réponse ci-dessous, et dans la page Erratum.
      Pour votre suggestion, c’est une excellente idée, et – great minds think alike – j’y pense depuis un moment. Il ne reste plus qu’à faire…
      Je vous tiendrai au courant (en espérant que cela prenne moins de 8 ans, comme pour le présent ouvrage…)
      Cordialement,
      CT

  6. Guerin a écrit:

    Bonjour,

    Très bon livre.

    J.ai l’edition de février 2012, j’ai un chapitre en double et je passe de la page 148 à la page 181!!!!!

    C’est comme si j’achète un DVD et qu’il manque une partie du film.
    Pouvez-vous prendre contact avec moi, je vous remercie.

    Sinon les explications sont bonnes

    • CT a écrit:

      Bonjour,
      je vous contacte par mail.
      Cordialement,
      CT

    • CT a écrit:

      Bonjour,
      je vous ai envoyé un mail le jour-même, et l’éditeur vous a contacté aussi. N’ayant jamais eu aucune réponse de votre part, je considère cette affaire comme terminée.
      Cordialement,
      CT

  7. Rudy a écrit:

    Bonjour j’aimerai savoir si vous livrez à l’île de la Réunion, puisque votre livre semble très intéressant surtout que je ne sais rien de la finance mais je voudrais « comprendre la finance ».
    Merci d’avance.

    • CT a écrit:

      Bonjour,
      oui, la glorieuse flotte de notre éditeur sillonne toutes les mers du monde, et livre aussi à l’Île de la Réunion, il suffit de cliquer sur achat en ligne…
      Cordialement,
      CT

  8. Mezni Walid a écrit:

    Bonjour,
    Est-ce que le livre est disponible en Tunisie dans les librairies ?
    Merci

    • CT a écrit:

      Bonjour Walid,
      oui, à ma connaissance vous pouvez le commander en Tunisie, demandez à votre libraire, et n’hésitez pas à me tenir au courant.
      Cordialement,
      CT

      • Mezni Walid a écrit:

        Bonjour,
        Malheureusement le livre n’est pas disponible dans les librairies, il va falloir trouver un moyen pour le commander en ligne.
        Je vous remercie et vous souhaite une bonne année !

        • CT a écrit:

          Bonjour Walid,
          en utilisant le lien sur la page d’accueil (à droite), vous aboutissez à la page Amazon (ou Vuibert) qui permet d’acheter le livre en ligne.
          Bonne année à vous aussi et meilleurs vœux,
          Cordialement,
          CT

  9. Edi a écrit:

    Ce livre semble très interesssant au vu des differents commentaires et je suis certain qu’une version electronique pour tablettes serait très appreciée.

    Est-il possible d’acheter une version pdf tout de même?

    Cordialement

    • CT a écrit:

      Répondu par mail. Une version pour tablette n’est pas prévue pour l’instant (choix éditorial), mais comme les options financières, ceci peut évoluer très vite dans un sens ou dans l’autre 😉
      Cordialement,
      CT

      • Elisée a écrit:

        Bonjour, je rebondi sur la question posée par CT.

        En effet une version dématérialisé serait beaucoup plus pratique pour moi.A-t-il pu acheter une version pdf ?

        Cordialement,

        Elisée

  10. Leye mouna a écrit:

    Je suis particulièrement intéressée par cet ouvrage que je n ai pas encore. Je suis enseignante et je compte faire un concours professionnel pour devenir inspecteur du trésor

  11. NKOGUE Daniel a écrit:

    Salut, je me prénomme Daniel NKOGUE et je suis un amateur et passionné de fiance. J’ai une petite question à monsieur l’auteur de ce génial ouvrage.
    A la page 72, chapitre 2 portant sur la valeur de l’argent au fil du temps, vous aviez fait mention du taux proportionnel hebdomadaire qui se calculait à partir de 52 semaines pourtant une année elle en contient bien 48, du coup j’aimerai bien savoir d’où viennent ces 4 semaines de plus?

    • CT a écrit:

      Bonjour Daniel,
      l’auteur du génial ouvrage vous remercie pour votre enthousiasme ! 😉 Une année comptant 365 jours, cela fait 365/7 = 52,14 semaines. C’est une erreur courante : on se dit « il y a 4 semaine par mois, donc 12 mois x 4 semaines = 48 ». Sauf qu’en fait, les mois de 30 jours comptent 30 /7 = 4,28 semaines, et ceux de 31 jours comptent 31 / 7 = 4,43 semaines. Il n’y que notre bon vieux février qui a exactement 4 semaines : 28 / 7 = 4. Et encore, les années bissextiles, lui aussi compte plus de 4 semaines : 29 jours / 7 = 4,14 semaines ! Voilà, voilà…
      Cordialement,
      CT

  12. slt g bien aime ce livre ;mais pour nous autres africains (syscohada) est ce qu’il serait pas possible de nous faire le meme livre avec comparaison syscoha/ifrs ;parce je vois bien que dans le livre il y a tantot systeme comptable francais tantot normes ifrs ;merci d’avance et bonne continuation

    • CT a écrit:

      Bonjour Paul-François,
      en fait, d’après ce que j’en vois, le Syscohada est très proche du plan comptable général français (PCG), comme en atteste par exemple cette présentation : http://slideplayer.fr/slide/9548682/
      Dans ce cas, le chapitre 1 (analyse financière) peut être pris tel quel (le syscohada reprend en effet les mêmes résultats que le PCG : marge brute / valeur ajoutée / excédent brut d’exploitation / résultat d’ex­ploitation / résultat financier / résultat courant / résultat HAO / participation / impôts sur le résultat / résultat net). En revanche, pour tout ce qui est prévisionnel (choix d’investissement, évaluation d’entreprise…), la priorité a été donnée aux normes IFRS (normes internationales) *mais les concepts restent parfaitement applicables* dans un autre système, seule la dénomination de quelques indicateurs changera, comme indiqué dans l’annexe du chapitre 1.
      Cordialement,
      CT

  13. houda a écrit:

    Salut,
    je tiens à vous remercier infiniment pour ce travail de génie. Avant de pouvoir avoir ce livre je me considérais toujours nulle en finance, maintenant non plus et c’est grace à vous.
    Merci bcp !

  14. Allan a écrit:

    Bonjour/Bonsoir mr Thibierge

    Je viens de finir votre livre, tout d’abord merci de l’avoir fait car c’est un très bel ouvrage.
    Ensuite j’ai constaté qu’il y a avait quelques oublis tels que:
    -des petits chiffres à cotés de certain mots qui n’étaient pas repportés en bas de pages (exemple page 59 ligne 14 sur le mot « fluctuer »), et page 132 à coté de 69% ligne 17.
    -page 140 ligne 15 (faute de français quand Alfred parle)
    -page 159 ligne 19 (manque un mot)(que l’on est pleine croissance économique)
    -page 132 j’ai pas compris comment vous avez trouvé les résultats en dessous du tableau de bazar Maniaque et prune sous yack à la ligne 17.

    Attention qu’il n’y ait pas de méprise, je n’écris pas ça pour faire mon chieur mais justement parce que je m’intéresse réellement à ce que vous faites.

    Et est ce que vous allez sortir un autre ouvrage ??? SVP dites oui!!!
    Si oui, pourriez vous mettre le raisonnement des calculs directement ou alors en fin de livre en annexes car je me suis pris la tête pour la page 131 pourquoi diviser par 4 et pas par 5 et vous avez donné la réponse ici sur le site, mais imaginez un seul instant une personne nul en math n’ayant pas de connexion chez lui (le pauvre) comment fait il ?
    Je sais bien que cela doit être une question d’encre et de pages et du coup de prix mais aussi de l’éditeur, mais je suis intimement convaincu qu’avec la qualité de l’ouvrage, la pédagogie et surtout votre humour, les gens seront prêt à payer un peu plus pour cela.
    Moi par exemple j’ai envie d’acheter votre autre ouvrage « l’analyse financière » mais vous avez dit que c’était un livre plutôt normal sans humour et c’est dommage car je pense qu’avec l’humour vous faites passer beaucoup plus de choses et plus facilement, vous donnez envie aux gens de s’intéresser à la finance et rien que ça c’est énorme !

    Mes respects

    • CT a écrit:

      Bonjour Allan,
      merci pour vos compliments coruscants !
      Et merci aussi pour avoir été le premier à identifier des coquilles dans la 3ème édition (il en fallait bien, soupir… :-/ ) En effet, les erreurs que vous évoquez sont des éléments qui ont sauté à l’impression, car is étaient présents dans les éditions précédentes (j’ai vérifié). Je signale donc à l’éditeur ces oublis, et je vous donne les éléments qui manquent :
      – p. 59, note sur « fluctuer » : « Sauf si c’est un prêt à taux variable » dit Icare . « Certes », répond Olaf, « mais ne brûlons pas trop de neurones en une fois » .
      – p. 132, note sur « 69% » : « Les calculs sont, pour Prune, 12,4%–(2×18,3%) et 12,4%+(2×18,3%) ; pour Bazar, 22,7%– (2 × 23,1 %) et 22,7 % + (2 × 23,1 %) » .
      – p. 140, je suis désolé, je ne vois pas la faute de français d’Alfred (?)
      – p. 159 : bien vu, il manque « en » !
      – p. 132 : il y avait une note de bas de page qui a visiblement sauté dans votre édition, je vous l’ai donnée ci-dessus (note sur 69%).
      – p. 131, l’histoire des degrés de liberté est donnée dans une note de bas de page qui est présente dans votre édition (la 3ème). Mais je reconnais qu’on pourrait prendre un peu plus d’espace pour donner l’explication que je donne sur le site… Ce sera fait pour la 4ème édition !
      Enfin, pour l’humour, merci beaucoup !! Je ne vais hélas pas réécrire « analyse financière », et puis je crois que « comprendre toute la finance » était vraiment un ouvrage à part, dont le style, les dialogues, les résumés en alexandrins… formaient un tout. Mettre une petite blagounette de temps en temps dans « analyse financière » risquerait de tomber à plat. Mais je vous promets d’y réfléchir pour la 7ème édition d’analyse financière.
      Merci encore pour ces remarques très pertinentes, et je transmets l’erratum à l’éditeur.
      Cordialement,
      CT

  15. Allan a écrit:

    Bonjour Mr Thieberge

    Merci pour la rapidité de vos réponses,
    pour la page 140 Alfred dit: « Elle est n’est pas efficiente… »

    Oui j’ai bien lu la note en bas de page 131 mais ça ne m’a pas aidé à faire avancer le schmilblique.ok merci beaucoup pour la 4éme édition.

    Bien sure que non je ne vous demande pas de réécrire l’analyse financière cependant j’espère sincèrement que vous allez continuer d’écrire une suite à « comprendre toute la finance » ou au moins sortir un ouvrage complémentaire sur exactement le même ton.

    Cordialement

    • CT a écrit:

      Bonjour Allan,
      merci pour votre précision, j’intègre la typo de la page 140 dans le log book de la prochaine édition.
      Pour un prochain ouvrage, eh bien, je ne serais pas contre (quoique… la rédaction se compte en années… :-/ ), le problème étant de trouver un thème. Faire « comprendre toute la finance 2 » consisterait à rajouter des choses, à aller plus loin… et ces deux points sont assez antinomiques avec le caractère léger (double sens) de ce livre, destiné à être transporté dans la poche du blue jean, la manche du burnous, le hard top du motard… Quant à trouver un autre thème : les urnes sont ouvertes, je suis preneur de toute suggestion 😉
      Cordialement,
      CT

  16. Paul a écrit:

    Bonjour Professeur,
    Je travaille au sein d’une startup et j’essaie d’implementer le process de prevision de treso du ch.8 (i.e. partir d’un CR previsionnel puis integrer les decalages de tresorerie) la pratique actuelle etant de prevoir/projeter directement dans le tableau de tresorerie. Autrement dit aucun CR previsionnel ou historique n’est tenu si ce n’est le document annuel, legal. Il faut bien dire que la gestion de treso est plutot bonne mais passer par des prevision CR me semble etre une bonne pratique. Pouvez-vous me donner des munitions pour expliquer que cela est important et que cela vaut le temps supplementaire passe sur cette tache? Merci

    • CT a écrit:

      Bonjour,
      voici quelques éléments d’information à ce sujet :
      – la 3ème édition de CTF contient une Annexe sur le business plan (prévision) qui peut vous être utile sur les arguments à faire valoir.
      – les relations avec le banquier, même en cas de « gestion de trésorerie plutôt bonne », sont grandement améliorées par la production régulière d’un document classique comme le CR (par exemple tous les trimestres, ou avant chaque RV avec le banquier). Cela permet le calcul de ratios de risque et de solvabilité, et puis franchement, ça fait plus sérieux… 🙂
      – plus globalement, la gestion uniquement au budget de tréso a l’inconvénient de faire disparaître toute l’information sur les décalages de paiement. Or, quand on sait que c’est la cause principale de faillite des petites sociétés, il vaut mieux être au fait que « le client facturé en juin ne nous a toujours pas payé fin novembre »…
      Cordialement,
      CT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *